Le Théâtre du Pavé vous invite au "Bal des Voleurs"

Après une pause bienvenue à la suite de la disparition de son fondateur et metteur en scène, Marcel Gippa, la troupe du Pavé s’est remise au travail. Restant dans la ligne des classiques du théâtre, elle s’est arrêtée sur « Le Baldes Voleurs » de Jean Anouilh.

Une ville d’eau dans les années 1930, un kiosque à musique, un clarinettiste omniprésent, drôle et impertinent.

Une lady qui s’ennuie « comme une tapisserie », « qui joue aux intrigues pour oublier qu’elle n’a pas vécu ».

Son vieil ami Lord Edgard, son souffre-douleur, que personne n’écoute, mais qui provoque le coup de théâtre final.

Les deux filleules de ce dernier, Eva, jeune et belle, mais qui ne croit plus à l’amour et qui, à l’image de Lady Hurf, sa tante, s’ennuie ; sa sœur Juliette, fraîche, tendre et enthousiaste, rebelle et capable de tout renverser si on fait obstacle à sa volonté.

Dupont-Dufort père et fils, deux banquiers ruinés, qui cherchent une dot pour éviter la faillite et la fuite en Belgique.

Et puis, en face de ces bourgeois, trois voleurs, Peterbono – le chef de la bande – , Hector – le roi du travestissement – et Gustave – le cadet, le débutant qui ne trouve rien de mieux que de tomber amoureux. Ces trois personnages hauts en couleurs ont jeté leur dévolu sur cette famille de riches pour exercer leur art, avec une maladresse incomparable.

Des voleurs déguisés en bourgeois, des bourgeois déguisés en voleurs, rien de tel pour animer le ballet de deux riches héritières et de leurs bien moins riches prétendants. 

Tels sont les ingrédients de cette comédie-ballet très drôle et divertissante, une farce légère à rebondissements pour passer une soirée très agréable.