Cette pièce a été présentée au public du 7 au 25 mai 2008.

 

Sir John Falstaff décide de courtiser Mistress Page et Mistress Ford, deux joyeuses commères de Windsor. Les deux femmes, qui sont de grandes amies, sont reconnues pour détenir les cordons de la bourse à la maison et Falstaff est justement en manque d'argent.

Il envoie des lettres d'amour identiques aux deux femmes, n'y changeant que la signature. Mais les deux amies qui ont comparé les deux lettres reconnaissent immédiatement la manœuvre de John Falstaff. Elles décident donc de s'amuser à ses dépends.

Mistress Ford demande à Falstaff de venir chez elle entre 10 et 11 heures du matin, heure à laquelle son mari est absent. Falstaff accepte et se rend au rendez-vous.   Mr Ford est averti et se rend aussi sur les lieux. À l'arrivée du mari, Falstaff se cache difficilement dans la malle à linge. Les serviteurs emportent la malle et jettent Falstaff dans la Tamise.

Mistress Ford invite une nouvelle fois Falstaff et le stratagème recommence. Cette fois, lorsque Mr Ford arrive, c'est un Falstaff déguisé en femme qu'il voit. Croyant avoir affaire à une sorcière, il le jette littéralement hors de la maison.

Les deux femmes expliquent les farces à leurs maris et tous décident de se moquer une dernière fois de Falstaff. Mistress Ford et Page, lui demandent de les rencontrer dans la forêt de Windsor et de se déguiser en fantôme pour ne pas se faire reconnaître. Falstaff accepte volontiers.

Entre-temps, Anne Page, la fille de Mistress Page a trois courtisans. Slender, le choix de son père, Dr Caius, le choix de sa mère, et Fenton celui qu'elle veut épouser. Tout le monde se donne rendez-vous dans la forêt. Anne échappe aux deux prétendants dont elle ne veut pas grâce à des méprises sur la couleur de ses vêtements. Elle se sauve avec Fenton avec qui elle se marie. Quant à Falstaff, des enfants déguisés en fées se moquent de lui.