Pour la saison 2007-2008, GALATÉE a porté son choix sur Lettre d'amour (comme un supplice chinois) de Fernando Arrabal dans une mise en scène de Frédéric Mairy.

 

Pour sa 9ème création, Galatée porte à la scène Lettre d’amour (comme un supplice chinois) de Fernando Arrabal.Dans ce texte à la beauté poignante, écrit en 1999, l’auteur revient sur le traumatisme qui a marqué son enfance, en pleine guerre d’Espagne : l’incarcération de son père par les troupes franquistes et sa disparition mystérieuse. Accusant sa mère de l’avoir livré à la milice, Fernando Arrabalentretient avec elle une correspondancenourrie où il exprime, par delà les années et les ressacs de l’Histoire, tout l’amour qu’il a gardé pour elle, et toute la rancune qu’il n’a su étouffer. Pour sa mise en scène, Frédéric Mairy a choisi de fragmenter le personnage de la mère, comme s’il était présenté à  travers le prisme de la mémoire. Il y aura donc la jeune mère, adulée ; celle de la trahison, rejetée ; et la femme vieillissante, qui force à la réconciliation. Trois comédiennes d’âges différents (Carine Martin Mairy, Danielle Junod et Marthe Matile) évoluent ainsi dans un décor ingénieux et s’alternent pour tisser avec leur fils la trame d’un dialogue à la fois poétique et violent.

Le spectacle a été créé en avril 2008 Théâtre de la Tarentule à Saint-Aubin puis présenté à la Maison des Mascarons à Môtiers, à l'ABC de La Chaux-de-Fonds et au CCN - Théâtre du Pommier à Neuchâtel.

Nous avons également eu le plaisir d'être sélectionnés pour le Congrès FSSTA & CIFTA qui s'est tenu à Neuchâtel du 6 au 8 juin 2008.

copie de 1502

.

Photo de répétition par P. W. Henry